Deux phrases qui cachent un problème

téléchargement (1)

Vous avez certainement déjà entendu l’une ou l’autre des phrases suivantes prononcées par un dirigeant : « Si je veux que ce soit bien fait, je dois le faire moi-même! » / «Si je veux que les choses avancent, je dois les faire moi-même! » Pour ma part, lorsque j’entends l’une d’elles prononcée par un dirigeant, mon alarme intérieure se met en marche. Si ce dirigeant travaille pour moi, alors ce n’est pas un petit vibreur qui s’actionne, mais une sirène nucléaire qui retentit.

Soyons sérieux, si vous êtes un dirigeant vous avez une ou plusieurs personnes sous vos ordres. Si ce n’est pas le cas, inutile d’aller plus loin vous n’êtes pas un dirigeant. Vous êtes un exécutant.

Le rôle d’un dirigeant

Un dirigeant gère des ressources humaines, financières et des processus. La qualité de sa supervision a un impact sur les résultats et le milieu de travail. Il doit faire preuve d’autorité et de leadership. Il doit aider ses employés à bien faire leur travail et à se sentir compétents.

Voir au-delà des apparences

Pour moi, ces phrases sont des symptômes qui permettent de deviner des lacunes dans les capacités d’un dirigeant.

  • Transmet-il clairement ses attentes?
  • Hésite-t-il à faire preuve d’autorité?
  • Manque-t-il de leadership?
  • Est-il incapable d’amener ses subalternes à se dépasser?
  • Pendant qu’il exécute une tâche qu’un autre devrait faire, qui dirige?
  • Etc.

Exemple

À la suite d’une altercation entre mon responsable réception et un livreur externe, je décide qu’il faut envoyer une lettre à la compagnie de ce dernier.

Regardons quelques options possibles:

  • Je mets de côté ce que j’ai à faire et rédige la lettre (ce qui devrait me prendre entre 45 minutes et 60 minutes). Comme j’ai une excellente plume, ma secrétaire n’aura qu’à la taper telle quelle.
  • Je décide de rédiger cette lettre après le souper (dîner), chez moi en toute tranquillité . Ma femme n’aura qu’à emmener le petit à sa partie de hockey.
  • Je campe sur papier les informations pertinentes (± 15 minutes), remets le tout à ma secrétaire qui rédigera la lettre et me la fera signer.

D’après vous est-ce qu’un dirigeant professionnel dirait :

  • Si je veux que cette lettre soit bien rédigée, mieux vaut que je la rédige moi-même.
  • Si je veux que cette lettre parte rapidement, mieux vaut que je m’en occupe moi-même.
  • Si ma secrétaire est encore en poste, c’est qu’elle est compétente et je la paie pour ne pas avoir à faire son travail.

Conclusion

Si ces phrases sont anodines pour un dirigeant amateur, elles sont à proscrire en présence d’un dirigeant professionnel. À moins que vous ne désiriez être rétrogradé.

Comme le disait le père de mon père « Si vous travaillez pour deux, dites moi le nom de celui qui ne travaille pas, c’est lui qui doit devenir votre patron. »

Les commentaires nous motivent à continuer nos recherches, nos publications, sur des sujets qui vous intéressent. Commentez, c’est notre paie.