Sapiens et l’apprentissage P4

Sapiens et l’apprentissage P4

Comment Sapiens apprend-il?

Mammifères de la famille des Hominoïdes, nous partageons avec nos parents un système de traitements de l’information (système nerveux) qui nous permet d’entrer en relation avec notre environnement et avec d’autres êtres vivants. Ce système est le même pour tout les homos sapiens.

À la naissance, l’être vivant ne sait pas qu’il existe en tant qu’entité spécifique. Il le saura après avoir constitué son schéma corporel. C’est par les informations recueillies par ses sens (toucher, vue, ouïe, odorat, etc.) qu’il se construira dans l’espace qu’il habite.

Son système nerveux, bien qu’immature, possède déjà une structure pulsionnelle et une structure permettant l’apprentissage des automatismes imposés par son environnement, capable de mémoire à long terme. Au tout début de sa vie, n’ayant rien à associer, sa structure d’apprentissage ne peut guère lui servir. Par contre, sa structure pulsionnel le renseigne sur l’état de son organisme (bien-être ou souffrance). À titre d’exemple, il réagira à la sensation de faim par des cris. Lorsque nourrit, il va mémoriser avec le retour du bien être, les sensations reliées à l’action d’apaisement, l’odeur, la voix et le visage de la personne qui l’a nourrit (sa mère, sa nourrice, etc.)

Voir : L’empreinte, K. Lorenz, Les oies cendrées

Plus tard, entre 7 à 10 mois, lorsque sens lui fera prendre conscience de son existence spécifique, il va découvrir la source de toutes les réponses à ses besoins (récompenses) et en même temps, que cette source nourricière ne lui appartient pas exclusivement, il va comprendre qu’il peut perdre celle-ci et découvrir la jalousie et l’amour malheureux (Œdipe). À ce stade, le petit être vivant va comprendre que les automatismes, que l’on essaie de lui faire acquérir, concernant l’alimentation, les excrétions urinaire et fécale (règles socio-culturelles chez l’Homme) sont récompensé s’il s’y soumet et puni s’il n’y soumet pas. Cependant, il arrive que, pour punir ses éducateurs (parents) le petit utilise le non conformiste à ses tentatives d’automatisation. Un affrontement s’installe alors entre le petit être et ses éducateurs. Affrontement que ceux-ci (les parents) doivent absolument gagner. Il en va de l’équilibre futur du jeune être vivant.

Série: Sapiens et l’apprentissage – P3

Livre: Éloge de la fuite

Des questions ? Des suggestions?