Gérer son emploi du temps – 1

Gérer son emploi du temps

sablier

L’habileté à gérer son emploi du temps est-elle innée ou acquise?

Bien gérer son emploi du temps n’est pas un don inné. C’est une discipline qu’il faut acquérir. Même s’il existe beaucoup d’écrits sur le sujet, l’habilité à bien gérer son emploi du temps ne s’acquiert que sur le terrain, dans le feu de l’action.

Le temps

Le grand dilemme de la vie de dirigeant(e)

Si vous ne vous êtes jamais demandé: mais qu’est-ce que j’ai fait de mon temps aujourd’hui? Sois-vous faites parti du X% des dirigeants qui excellent à gérer leur quotidien ou soit vous n’êtes tout simplement pas un dirigeant.

photo-remi-barbe-1538594211 (1)

Gestion du temps … vraiment?

Si on vous propose une méthode de gestion du temps, sauvez-vous, courez. Le pire paradigme est de croire que quelqu’un peut gérer le temps. Celui-ci ne se gère pas! Pauvre, riche, idiot, surdoué, chat, chien, grand singe ou humain pour tous, le temps est le même. Entendez-vous le tic-tac régulier? 60 secondes dans une minute, 60 minutes dans une heure, 24 heures dans une journée. Tic-tac, tic-tac.

Personne ne peut manquer de temps ou en avoir plus qu’un autre. Vous ne pouvez pas sauver deux heures aujourd’hui et les utiliser demain, impossible.

C’est simple, personne ne peut gérer le temps. Mais, plus le coût d’une méthode de gestion du temps est élevé, plus on y croit.

Mais alors?

Le seul libre arbitre que nous ayons est de décider se que l’on fait pendant les 86 400 tic-tacs de notre journée. Gérer son emploi du temps. Comprenez bien, c’est la seule chose que nous pouvons essayer de gérer.

Dérapages dans la gestion de l’emploi du temps

Les dérapages dans l’emploi du temps des dirigeant(e)s sont principalement dus au fait qu’ils ou qu’elles essaient de concilier deux sortes d’impératifs:

  • discipline et conformité d’une part;
  • créativité et innovation d’autre part.

Les contraintes reliées à l’emploi du temps

Les contraintes rencontrées seront de catégorie:

  • objective, les contraintes qui ne dépendent pas de nous, c’est à dire celles qui viennent de l’externe, de l’environnement dans lequel nous évoluons;
  • subjective, celles qui dépendent de nous, c’est à dire qui viennent de nous.

Principales sources de contraintes objectives :

  • Le patron.
  • Le système.
  • Les pairs.

Principales sources de contraintes subjectives :

  • Le temps professionnel (les tâches qui pourraient ou devraient être faites par un autre).
  • Les contraintes auto-imposées.
  • Les subordonnés (bien qu’il s’agisse plutôt d’un symptôme).

Article précédent

N. B. Cette série VIP ne sera pas partagée sur mes réseaux sociaux LinkedIn, Facebook et autres. 

Sources:

  • William Oncken, Manager gérer votre temps, 1989.
  • Alain Samson, Glisser sur le temps, 2002.
  • Alain Samson, Gérer son patron, 2002.
  • Ghislaine Labelle, Une équipe du tonnerre, 2001.
  • Marc Chiasson et Lise Frève, Superviser dans le feu de l’action, 2001.
  • Muriel Drolet et Marie-Josée Douville, Comment gérer un employé difficile, 2004.
  • Jean Acton, Comment réussir ses réunions, 1995.
  • David Allen, Tout accomplir sans peine, 2009.
  • David Allen, S’organiser pour réussir, 2008.

Vos commentaires nous motivent à continuer nos recherches, nos publications, sur des sujets qui vous intéressent. Commentez c’est important!