Ne tuez pas les moustiques! – Quand quelqu’un veut des clics et de l’espaces publics

Ne tuez pas les moustiques

Avec les tenants de la terre plate, je croyais avoir atteint mon top au niveau de la stupéfaction. Voir : La Flat Earth Society

Mais avec Aymeric Caron, j’ai su que je me trompais. Encore un autre émule d’Arthur Schopenhauer « L’important n’est pas de dire la vérité, l’important est d’avoir raison.»

Ne tuez pas le moustique qui vous pique!

Je me questionne, pourquoi?

  1. Caron a fumé ou mangé quelque chose de spéciale qui lui a apporté l’illumination.
  2. Caron vit dans un autre espace-temps que le mien.
  3. Caron est un messie en avance sur son temps.
  4. Caron est un autre de mes congénères recherchant de l’attention et de l’espace médiatique?

Je préfère la réponse no. 4. Le créneau de la protection de l’insecte piqueur suceur de sang humain pour pouvoir se reproduire, n’avait pas encore été exploité. Bravo monsieur Caron! J’aurais dû y penser.

Aussi longtemps que les publicitaires paieront en tenant seulement compte du nombre de clics, du nombre de prétendus membre et de la visibilité médiatique, sans avoir aucune crainte concernant le type d’information, le professionnalisme du site auquel, leur produit, leur nom sera associé. Nous aurons droit à de pareilles inepties.

Voir l’article de Martineau

 

Des questions ? Des suggestions?